© 2018 by ecole-de-sante.org - All rights reserved.

  • Facebook App Icon
Pourquoi  jeûner ? Quels sont les bienfaits du jeûne ? 
Pollutions environnementales multiples, malbouffe et suralimentation, tabagisme, consommation d’alcool, de café et autres excitants, addiction au sucre, au sel ou au gras ainsi qu’à une alimentation riche en chair animale, travail et rythmes de vie physiquement ou nerveusement épuisants, stress omniprésent, sédentarité, manque de sommeil,..., d’innombrables facteurs contribuent à la longue à un encrassement général et à un déséquilibre organique et fonctionnel de nos corps.
 
Nous vivons dans un monde toxique et y sommes soumis à des conditionnements qui nous incitent à des comportements toxiques. Nos maladies nous le révèlent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 

Bonne nouvelle: de ces maux, le corps peut s’auto-guérir par l’utilisation à cette fin de l’énergie et du temps libérés par la mise en sommeil du système digestif pendant un temps plus ou moins long. Autrement dit par le jeûne.

 

Comme le sommeil, le jeûne permet à l’inconscient de faire un grand ménage de l’organisme. Chaque système – immunitaire, rénal, respiratoire, cardio-vasculaire, nerveux, lymphatique, intestinal – se remet d’aplomb. Chaque sens – l’odorat, la vue, l’ouïe, le toucher, le goût – récupère son acuité. Le jeûne apporte une détoxination du corps en profondeur, un regain de vitalité et une vision plus claire de la vie. Il va stimuler en quelque sorte cette intelligence cellulaire et biologique qui va gérer notre santé, bien mieux que ne le feraient notre raison et notre intellect (https://www.soignez-vous.com/traitements/jeuner-pour-stimuler-l-intelligence-cellulaire)

 

La rapidité d’action du jeûne dépendra notamment de sa fréquence et de sa longueur ainsi que de l’âge et de l’état initial du jeûneur. Il pourra s’agir d’une élimination des toxines exogènes (détoxication) ou endogènes (détoxination), d’une rénovation des tissus abimés, d’une régénération énergétique, d’un rééquilibrage organique ou hormonal, d’une meilleure expression du patrimoine génétique, d’une réactivation du système immunitaire,…

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les bienfaits du jeûne

Du nettoyage des cellules à la modification de l'expression génétique, cette vidéo présente les bénéfices du jeûne pour la santé.

Vidéo du Dr Raphaël Perez, accompagnateur de jeûne et expert en santé naturelle,

sur son blog http://www.hygienenaturelle-alimentation.com et YouTube

(septembre 2015, 18 minutes).

 
 
                                                            
 

La mise au repos du système digestif et de la flore intestinale est le premier bienfait d’une cure de jeûne. La flore intestinale, si importante pour notre corps, se rééquilibre. Le foie et la muqueuse de l’intestin se réparent. A l’extérieur, les effets positifs s’observent sur la peau et les cheveux. La peau se régénère, elle devient plus lisse et le grain de peau plus fin. Les cheveux se fortifient.

Des bénéfices très intéressants sont aussi visibles sur le poids, les troubles métaboliques (diabète) et les maladies cardiovasculaires. Le fonctionnement du pancréas et la régulation de la glycémie s’améliorent. Le taux de cholestérol et la tension artérielle se normalisent.

Les réaction biologiques du jeûne apaisent l’état inflammatoire et renforcent le système immunitaire. Les troubles inflammatoires chroniques (arthrite, fibromyalgie, allergies, intolérances alimentaires, colite, etc.) sont soulagés. La pratique du jeûne durant les périodes saisonnières allergiques réduit considérablement la sensibilité aux allergènes. La cure de jeûne oblige l’organisme à vivre sur ses réserves excédentaires. Ce n’est pas pour autant un régime amaigrissant ou le nouveau régime à la mode. Le jeûne fait partie d’une hygiène de vie et ne doit pas intervenir comme une punition ni comme un moyen ultime de contrôler son poids par éviction de l’alimentation. La perte de poids est une conséquence bénéfique du soulagement métabolique de l’organisme.

Durant le jeûne, le système nerveux n’est plus balloté entre les phases de stimulation et de dépression, avec les nombreux symptômes désagréables des hypoglycémies et du déséquilibre de la flore intestinale. Il n’est plus encombré par les surcharges alimentaires. Cela se ressent par une sensation d’apaisement et de sérénité.

Récemment, ce sont les bénéfices du jeûne en accompagnement thérapeutique de la chimiothérapie anticancéreuse qui ont beaucoup fait parler d’eux. Le jeûne renforce l’efficacité du traitement tout en réduisant les effets secondaires.

Globalement, le jeûne permet à l’organisme de retrouver un meilleur état de fonctionnement et de se soulager des surcharges accumulées au fil des mois et des années.

 

Voyez aussi le documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade intitulé «Le jeûne, une nouvelle thérapie ?» (2012), sur Arte [http://boutique.arte.tv/jeune_nouvelle_therapie].

 

Le jeûne est une démarche de responsabilité qui vous permet de devenir acteur de votre santé.

En particulier, il vous apprend à vous libérer de l’addiction alimentaire et de la malbouffe.

 

Pourquoi a-t-on du mal à se prendre en main et à manger moins et mieux ?

Simplement parce que plus on est intoxiqué ou intoxiné, plus il est difficile de s’arrêter de manger. La fringale est le critère de l´encrassement général du corps, de l´encombrement hépatique et de l´inflammation gastro-intestinale.

 

L’astuce, c´est le sevrage alimentaire complet: pratiquer un jeûne temporaire est beaucoup plus aisé que de se soumettre à un régime alimentaire restrictif. La difficulté vient de ce qu’avant de l’avoir expérimenté, nous ne croyons pas vraiment pouvoir nous passer de manger pendant plusieurs jours. Ne nous a-t-on pas conditionnés à penser le contraire ? Beaucoup de personnes jeûnant pour la première fois sont étonnées de la facilité de jeûner. Bien plus, l´aventure du jeûne leur apporte une force nouvelle qui leur permet ensuite de réviser progressivement leur alimentation dans un sens favorable à la santé, c’est-à-dire en tenant dûment compte de la physiologie et du métabolisme proprement humains. Ainsi le jeûne peut-il mener à une sobriété heureuse.

 

Il est rare qu’on parvienne à supprimer toutes ses mauvaises habitudes alimentaires en une fois après un premier jeûne. On se contentera d’avancer pas à pas, d´en éliminer quelques-unes et de s’occuper des autres à l’occasion d’un jeûne ultérieur. Si on procède par étapes, remplaçant un à un les mauvais choix par des bons, on découvrira rapidement que les bonnes habitudes sont aussi aisées à cultiver que les mauvaises et que l’attirance pour les produits alimentaires constitutif de la malbouffe s’estompe au fil des jours. Et très vite le bien-être qui en résulte nous porte vers l’avant, vers une alimentation sobre et saine, vers la santé.

 

Alors, pourquoi ne pas vous offrir un cadeau santé, en remplaçant des vacances gourmandes qui accroissent l'épuisement et la charge toxique de votre corps, par une cure de jeûne qui va le relaxer, le reposer, le vivifier et le rajeunir ?

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATTENTION : La Maison de Sania n´est pas un centre médical mais un espace de bien-être.
Nos séjours s´adressent donc aux personnes de plus de 18 ans, en bonne santé.
Les contre -indications au jeûne sont les suivantes : grossesse, allaitement, traitements médicamenteux lourds, troubles psychiques et troubles du comportement alimentaire, maigreur excessive. force vitale insuffisante, maladie cardio-vasculaire, diabète, ulcère de l´estomac ou du duodènum et décollement de la rétine.
 
Toute participation au stage est sous votre propre responsabilité et vous devez confirmer être en bonne santé lors de votre inscription.

La bibliothèque contemporaine du jeûne, en langue française

 

BOFFELLI, Isabelle, & BRUNO, Isabelle. Les bienfaits du jeûne, Ed. Hachette, 2016

 

BOUDREAU, Nicole. Jeûner pour sa santé – Le secret du rajeunissement biologique, Editions Ambre, 2013.

 

BÖLLING, Gisbert. Le Jeûne, Éditions La Plage, 2004.

 

BÖLLING, Gisbert. & LACOSTE, Sophie. Le jeûne: mode d’emploi. Se ressourcer, détoxifier son organisme. Faire votre première cure de jeûne sans risques, Editions Leduc, 2016.

 

CLAVIÈRE, Bernard. Et si on s’arrêtait un peu de manger… de temps en temps, Editions Nature et partage, 2015.

 

COUDRON, Lionel (Dr). Le guide pratique du jeûne: santé, détox, bien-être, prévention, Editions Terre vivante, 2017.

 

DE LESTRADE, Thierry. Le jeûne, une nouvelle thérapie ?, Editions La Découverte & ARTE, 2015 (format poche).

 

LACOSTE, Sophie. Les surprenantes vertus du jeûne. Vous aussi, vous pouvez y arriver facilement et sans risque !, Editions Leduc, 2013.

 

LAMBOLEY, Justine. Le jeûne à la maison – Le guide pratique pour faire un jeûne ou une cure détox, H’AIM Publishing (London), 2017.

 

LÜTZNER, Hellmut (Dr), Le jeûne - Maigrir, Eliminer, Se désintoxiquer, Editions Terre Vivante, 2012.

 

MARCHESSEAU, Pierre Valentin, Le Jeûne en Naturopathie - Jeûne Humide, Sec et Mixtes, édité par l’auteur (on trouve des transcriptions de cette brochure sur le web), 1976.

 

MÉRIEN, Désiré. Comment pratiquer le jeûne et les régimes alimentaires s’y rapportant, Editions d’Utovie, 2002.

 

MÉRIEN, Désiré. Jeûne et santé, Nature et Vie, France, 1993.

 

MÉRIEN, Désiré. Le jeûne – Santé et longévité grâce à la détoxination cellulaire, Editions Grancher, 2016.

 

POUPART, Monique. L’hygiénisme – L’art de vivre dans le respect des lois naturelles, Editions Lanore, 2013.

 

RAHER, Rémi. Fasting – Les principes et les bienfaits du jeûne intermittent, Editions Adalta, 2015.

 

RIVECCIO, Patricia. Bienfaits et vertus du jeûne – Jeûner pour maigrir, jeûner pour se détoxifier, jeûner pour se soigner, Editions Larousse, 2015.

 

RIVES, Jean- Baptiste. Le Fasting - La méthode de jeûne intermittent ultra efficace pour perdre du poids et vivre longtemps, Editions Thierry Soucar, 2017.

 

SHELTON, Herbert M. Le jeûne, Courrier du Livre, France, 1994.

 

TAL SCHALLER, Christian, et RAZANAMAHAY, Johanne. Le jeûne holistique : Manuel d'auto-guérison totale, Editions Lanore, 2011.

 

UHL, Thomas. Et si je mettais mes intestins au repos ? Le jeûne, la monodiète, la détox, les 3 clés de la vitalité, Editions Solar, 2016.

 

WILHELMI DE TOLEDO, Françoise (Dr). L´art de jeûner - Manuel du jeûne thérapeutique Buchinger,  Editions Jouvence, 2015.

 

WILLEM, Jean-Pierre (Dr). Le jeûne, une méthode naturelle de santé et de longévité, Guy Tredaniel éditeur, 2014.


 

Quelques liens utiles

 

http://www.apag-asso.org/site

https://www.croisadepourlasante.org

http://www.ffjr.com

http://www.hygienenaturelle-alimentation.com

http://www.neurofeedback-lille.fr/liens_vert.html

http://regenere.org/

http://francoisechapelier.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“It’s dark because you are trying too hard. 
Lightly child, lightly. Learn to do everything lightly. 
Yes, feel lightly even though you’re feeling deeply. 
Just lightly let things happen and lightly cope with them. 


So throw away your baggage and go forward. 
There are quicksands all about you, sucking at your feet, 
trying to suck you down into fear and self-pity and despair. 
That’s why you must walk so lightly. 
Lightly my darling, 
on tiptoes and no luggage, 
not even a sponge bag, 
completely unencumbered.” 

 

- Aldous Huxley

 

Plus tu es "malade", plus tu vas bien

Paradoxe ? Pas tant que ça. Est il normal de ne pas avoir de réaction quand nous vivons dans un monde globalement pollué, quand notre alimentation, notre environnement est toxique ? C'est l'absence de réaction qui est un signe très inquiétant...

Vidéo de Thierry Casasnovas sur www.regenere.org et YouTube (juillet 2015, 17 minutes)